Services de procréation assistée

Fécondation in vitro

Embryon formé en laboratoire au stade de développement de 8 cellules. © CUSM

Embryon formé en laboratoire au stade de développement de 8 cellules. © CUSM

La fécondation in vitro (FIV) consiste à réaliser la fécondation en laboratoireUne fois les spermatozoïdes et les ovules prélevés, ils sont mis en contact in vitro, soit en laboratoire. Les spermatozoïdes peuvent alors féconder l'ovule pour produire un embryon. L'embryon formé est placé dans des conditions qui permettent la division des cellules. Une fois que l'embryon a atteint un stade de développement suffisant, il est prêt à être transféré.

Les activités médicales nécessaires à la fécondation in vitro sont :

Injection intracytoplasmique de spermatozoïdes

Injection intracytoplasmique de spermatozoïdes. © CUSM

Injection intracytoplasmique de spermatozoïdes. © CUSM

Pour certains cas d'infertilité, la fécondation peut être « assistée ». L'injection intracytoplasmique de spermatozoïdes est une technique de fécondation in vitro consistant à injecter un seul spermatozoïde sélectionné à l'intérieur de l'ovule.

Congélation et transfert d'embryons

 

En général, le processus de fécondation in vitro permet la production de plusieurs embryons. Toutefois, un seul embryon est généralement transféré dans l'utérus de la femme. Les autres sont congelés et conservés en prévision de leur transfert.

Lorsque le nombre d'embryons produits est plus élevé que celui dont le couple a besoin, les embryons en trop peuvent être donnés ou détruits. Pour le don ou la destruction des embryons en trop, le consentement du couple est toujours requis.

Est-ce que l'information de cette page vous a été utile?


  

Dernière mise à jour : 11 décembre 2017, 15:21

Avis

Dépendances Cannabis... Votre ado est curieux? Super-cliniques Les troubles anxieux existent. Les solutions aussi.