Trouble panique et agoraphobie

Description

Ressentir de l'anxiété dans certaines occasions est tout à fait normal. Par contre, une personne peut être atteinte d’un trouble panique si elle vit des crises de panique de façon répétitive et imprévisible. Les personnes qui vivent une crise de panique ressentent pendant plusieurs minutes un sentiment de terreur accompagné de symptômes physiques intenses.

La fréquence et l’intensité des crises de panique peuvent envahir l’existence de la personne atteinte. Elle a alors du mal à fonctionner et à agir normalement au travail, en société ou dans d’autres domaines de la vie quotidienne. Elle a constamment peur de vivre un nouvel épisode de panique.

Le trouble panique fait partie de la grande famille des troubles anxieux.

Trouble panique avec agoraphobie

L’agoraphobie accompagne parfois le trouble panique. La personne atteinte d’agoraphobie craint les lieux publics, souvent parce qu’elle a peur de ne pas pouvoir en sortir facilement ou d’y faire une crise. Une personne qui fait de l’agoraphobie peut par exemple être incapable d’aller faire son épicerie ou d’aller voir un concert.

Lorsque l’agoraphobie se manifeste, ses symptômes apparaissent habituellement dans l’année qui suit l’apparition des crises de panique.

Symptômes

La crise de panique se caractérise par l'apparition soudaine et imprévisible d’un ou de plusieurs des symptômes suivants :

  • palpitations cardiaques (cœur qui bat anormalement vite);
  • transpiration excessive;
  • tremblements;
  • engourdissements;
  • étourdissements;
  • bouffées de chaleur ou, au contraire, frissons;
  • sensation d’oppression, comme si la poitrine était comprimée par un poids;
  • sensation d’avoir le souffle court, de suffoquer;
  • sentiment que la situation n’est pas réelle;
  • impression de perdre le contrôle de soi, de devenir fou;
  • peur de mourir.

Quand consulter

N'attendez pas de ne plus être capable de faire vos activités habituelles pour consulter. Si vous avez des symptômes, vous pouvez consulter certains organismes et associations œuvrant dans le domaine des troubles anxieux. Ceux-ci offrent de l’information, de l’aide et du soutien.

Toutefois, voyez votre médecin de famille ou un autre professionnel de la santé si vous vivez l’une ou l’autre des situations suivantes :

  • vos crises de panique vous causent de la détresse;
  • vous avez de la difficulté à faire vos activités quotidiennes et à assumer vos responsabilités sociales, professionnelles ou familiales;
  • vous vous isolez ou vous limitez vos activités quotidiennes parce que vous avez peur de faire des crises de panique.

Un professionnel de la santé pourra évaluer si vous avez bien un trouble panique, avec ou sans agoraphobie, ou un autre problème de santé qui présente des symptômes semblables. Pour bien vous évaluer, il aura peut-être besoin de faire un bilan de votre condition physique ou de vous prescrire des tests de laboratoire. Il vous proposera un plan de traitement adapté à vos besoins.

Consultez la section Aide et ressources pour connaître les ressources à votre disposition.

Si vous pensez au suicide et que vous craignez pour votre sécurité ou pour celle des gens autour de vous, consultez la page Prévenir le suicide. Vous y trouverez plus d’information sur l’aide et les ressources disponibles.

Traitements

Le trouble panique est une maladie qui se soigne. Il existe des traitements reconnus pour traiter ce trouble. Les traitements permettent aux personnes atteintes de reprendre le contrôle sur leur vie et leurs activités quotidiennes. Plus la personne atteinte consulte tôt, plus elle se rétablira rapidement.

Dans la majorité des cas, le trouble panique se traite efficacement par une psychothérapie, par des médicaments, ou par une combinaison de ces 2 traitements.

Le traitement du trouble panique fait aussi diminuer l’agoraphobie. Elle disparaît souvent d’elle-même à mesure que les crises de panique diminuent. Dans de rares cas, une personne traitée qui ne fait plus de crises de panique peut continuer à faire de l’agoraphobie.

Séances de psychothérapie

Les experts en troubles anxieux recommandent généralement la thérapie cognitivo-comportementale, qui vise à modifier les pensées et les comportements problématiques de la personne et à les remplacer par des pensées et des réactions appropriées à la réalité. Elle aide à comprendre l’origine du problème et à trouver des solutions.

Médicaments contre l’anxiété

Différents médicaments peuvent être utilisés pour traiter le trouble panique, notamment les antidépresseurs et les anxiolytiques. Consultez la page d’information sur les troubles anxieux pour en savoir plus sur :

Complications

L’état d’une personne atteinte d’un trouble panique peut empirer s’il n’est pas pris au sérieux. Consultez la page d’information sur les troubles anxieux pour connaître toutes les complications liées aux troubles anxieux.

Protection et prévention

Si vous avez des symptômes de trouble panique, vous pouvez agir dès aujourd’hui. Les conseils pour maintenir une bonne santé mentale vous aideront à changer certaines habitudes de vie. Ces changements vous aideront à éliminer des facteurs qui empirent ou qui entretiennent votre état.

Comment agir lors d’une crise de panique

Si une crise survient, la meilleure chose à faire est de rester sur place et de respirer lentement jusqu’à ce que la crise s’arrête.

Éviter les lieux publics ne prévient pas les crises de panique. Au contraire, cela peut renforcer vos crises et vous amener à vous isoler. Souvenez-vous que même les crises de panique les plus incommodantes et les plus intenses ne durent que quelques minutes et n’ont jamais fait mourir personne.

Facteurs de risque

Le trouble panique n’a pas de cause unique. Une combinaison de plusieurs facteurs entraîne l’apparition de ce trouble. Ces facteurs peuvent être biologiques, héréditaires, individuels ou environnementaux. Consultez la page d’information sur les troubles anxieux pour en savoir plus sur les facteurs de risque des troubles anxieux.

Personnes à risque

Le trouble panique touche plus souvent les femmes que les hommes.  

Il se développe généralement au début de l’âge adulte. Il est plus rare chez les enfants.

Aide et ressources

Ressources d’information et de soutien

Des ressources sont disponibles pour obtenir de l’aide ou pour avoir plus d’information sur le trouble panique. Consultez la page d’information sur les troubles anxieux pour connaître les ressources disponibles dans le domaine des troubles anxieux.

Ressources de soins et de services

Pour obtenir des soins ou des services ou pour trouver un psychothérapeute avec qui vous vous sentirez à l’aise, communiquez avec l’une ou l’autre des ressources suivantes :

  • votre médecin de famille;
  • votre centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) ou votre centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS);
  • l’Ordre des psychologues du Québec Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..

Pour trouver les coordonnées de votre clinique de médecine familiale, de votre CISSS ou de votre CIUSSS, consultez la section Trouver une ressource.

Est-ce que l'information de cette page vous a été utile?


  

Dernière mise à jour : 31 octobre 2017, 13:23

Avis

Les troubles anxieux existent. Les solutions aussi. Cannabis... Votre ado est curieux? Inscription auprès d'un médecin de famille Restez loin de la grippe