Rage

Description

La rage est une maladie contagieuse et mortelle. Elle est causée par un virus qui s’attaque au système nerveux des mammifères, y compris à celui des humains. Ce virus se transmet généralement par la salive d’un animal domestique ou sauvage infecté lors d’une morsure ou par une griffure.

La rage est l’une des plus graves maladies transmissibles aux humains, car elle est mortelle à partir du moment où une personne présente des symptômes généraux. Des mesures préventives sont toutefois possibles avant l’apparition des symptômes.

Présence de la maladie au Québec

Chez les humains

Le dernier cas de rage humaine recensé au Québec remonte à octobre 2000. En Amérique du Nord, les cas de rage humaine ont été le plus souvent associés à des contacts avec des chauves-souris.

Chez les animaux

La rage existe sous les formes suivantes :

  • la rage de la chauve-souris;
  • la rage du renard arctique (dans les régions nordiques de la province);
  • la rage du renard roux (dans les régions nordiques de la province);
  • la rage du raton laveur (dans le sud de la province).

La rage de la chauve-souris est la plus commune au Québec, suivie de la rage du renard arctique.

Des cas de rage du raton laveur ont été recensés au Québec de 2006 à 2009 et en 2015. Des opérations de surveillance et de contrôle préventives ont lieu depuis 2010 en Estrie et en Montérégie. Puisque plusieurs cas de rage du raton laveur sont confirmés chaque année aux États-Unis, à quelques kilomètres du Québec, l’apparition de la rage du raton laveur au Québec est un danger bien réel.

Symptômes

L’humain infecté par le virus de la rage présente d’abord des signes et des symptômes généraux :

  • de la fièvre;
  • des frissons;
  • une sensation de malaise, comme au début d’un rhume;
  • de la fatigue;
  • de l’insomnie;
  • une perte d’appétit;
  • des maux de tête;
  • de l’anxiété;
  • de l’irritabilité.

Ces symptômes peuvent apparaître jusqu’à 10 jours avant le début des symptômes neurologiques. Ceux-ci peuvent prendre diverses formes :

  • douleur, engourdissements ou démangeaisons à l’endroit où la personne a été mordue ou griffée ou près de la morsure ou de la griffure;
  • faiblesse ou tremblements dans la partie du corps mordue ou griffée;
  • spasmes musculaires;
  • difficulté à respirer et à avaler.

Les symptômes suivants peuvent aussi apparaître chez certaines personnes :

  • symptômes de courte durée :
    • confusion,
    • hallucinations,
    • agitation,
    • comportements agressifs;
  • peur de l’eau;
  • faiblesse musculaire;
  • paralysie grave;
  • coma;
  • difficulté ou incapacité à parler.

Quand consulter

Si vous pensez que vous avez été en contact avec le virus de la rage par l’entremise d’un animal sauvage ou domestique, communiquez le plus tôt possible avec Info-Santé 811.

Transmission

La rage se transmet généralement par une morsure ou une griffure d’un animal enragé. Une personne peut aussi attraper la rage si la salive d’un animal enragé entre en contact avec :

  • ses yeux;
  • l’intérieur de son nez ou de sa bouche;
  • une plaie existante.

Seuls les mammifères peuvent être infectés par le virus de la rage et transmettre cette maladie. En Amérique du Nord, les animaux sauvages qui transmettent la rage le plus souvent sont :

  • les chauves-souris;
  • les ratons laveurs;
  • les mouffettes;
  • les renards.

D’autres animaux peuvent aussi attraper la rage s’ils se font griffer par un animal infecté ou entrent en contact avec sa salive lors d’une morsure. Ce sont :

  • les animaux domestiques, comme :
    • les chiens,
    • les chats,
    • les furets;
  • les animaux d’élevage, comme :
    • les bœufs,
    • les porcs,
    • les moutons,
    • les chevaux.

Ces animaux peuvent ensuite contaminer l’humain.

Délai entre l’entrée du virus dans le corps humain et l’apparition de la maladie

La période d’incubation de la rage est le délai entre l’entrée du virus dans le corps et l’apparition des signes et symptômes de la maladie. Cette période peut varier de 2 semaines à plusieurs mois, pouvant même aller jusqu’à 1 an. Chez l’humain, cette période varie généralement de 20 à 90 jours. La durée de la période d’incubation dépend entre autres de l’endroit où la personne a été mordue et de la gravité de la morsure. Ainsi, les symptômes apparaîtront plus rapidement si la personne a des morsures à la tête ou au cou ou si elle a subi des morsures importantes à plusieurs endroits.

Un chien, un chat ou un furet qui a été en contact avec un animal enragé peut avoir le virus de la rage dans sa salive jusqu’à 10 jours avant de présenter des symptômes. Un animal peut donc transmettre la rage même s’il semble en bonne santé.

La rage ne se transmet pas par contact avec le sang, l’urine ou les selles d’un animal atteint. Il est quand même conseillé d’éviter le contact avec ces matières biologiques, qui peuvent transmettre d’autres maladies ou parasites.

Indices de la présence de la rage chez les animaux

Les animaux infectés par le virus de la rage présentent les symptômes suivants :

  • diminution de l’appétit;
  • changements de comportement :
    • agressivité,
    • tendance à mordre sans raison,
    • désorientation (l’animal a l’air perdu),
    • abattement,
    • isolement;
  • changement dans les habitudes : un animal habituellement actif la nuit peut devenir actif le jour;
  • paralysie avec production excessive de salive.

Pour en savoir plus sur la rage chez les animaux, consultez le site gouvernemental sur la rage du raton laveur.

Traitements

Traitement de la maladie

Il n’existe pas de traitement efficace pour guérir la rage après l’apparition des premiers symptômes. À partir du moment où ceux-ci apparaissent, la mort est inévitable et survient généralement dans les 14 jours suivants. Vous devez donc agir rapidement pour prévenir l’apparition des symptômes après une morsure, une griffure ou le contact avec la salive d’un animal possiblement infecté.

Moyens préventifs après le contact avec un animal possiblement infecté 

Nettoyage de la plaie

Mesures à prendre si vous avez été mordu ou griffé par un animal ou en contact avec sa salive :

  1. Même si la plaie vous semble sans gravité, nettoyez-la immédiatement à grande eau et au savon, pendant 10 à 15 minutes.
  2. Contactez rapidement Info-Santé 811. Une infirmière vous indiquera s’il est nécessaire que vous consultiez un médecin.

Vaccination

Selon l’évaluation de la situation, une série de vaccins donnée rapidement après une morsure, une griffure ou un contact avec la salive d’un animal possiblement infecté est une façon efficace de prévenir la rage.

Protection et prévention

La rage peut être évitée en adoptant des comportements sécuritaires.

Soyez prudent lorsque vous êtes en présence d’animaux sauvages ou domestiques, afin d’éviter les morsures ou les contacts pouvant transmettre la rage. C’est la façon la plus simple de prévenir la rage. Voici quelques consignes à suivre :

  • Ne touchez jamais une chauve-souris vivante ou morte.
  • Ne touchez pas une carcasse d’animal mort ou malade les mains nues. Si vous le faites involontairement, lavez-vous les mains immédiatement.
  • Évitez d’approcher, de toucher, de caresser ou de nourrir des animaux inconnus, errants ou sauvages. Apprenez à vos enfants à faire de même. Surveillez les jeunes enfants qui jouent avec des animaux domestiques.
  • Si vous avez un chien ou un chat, faites-le vacciner contre la rage.
  • Ne laissez pas errer vos animaux de compagnie. Gardez les chiens dans un endroit sécuritaire, attachés ou en laisse.
  • Si vous voyez des animaux domestiques errants, informez-en votre municipalité.
  • Si un animal mord votre animal domestique, consultez un vétérinaire. Évitez de toucher votre animal ou portez des gants pour vous protéger. En effet, de la salive fraîche de l’animal mordeur pourrait se trouver sur la fourrure de votre animal ou dans sa plaie.
  • Empêchez les ratons laveurs, les mouffettes et les chauves-souris d’approcher des habitations et des lieux abritant des animaux domestiques. Vous pouvez par exemple bloquer les voies d’accès aux bâtiments et aux poubelles.
  • Ne soignez pas ou n’adoptez pas d’animaux sauvages orphelins, même s’ils semblent inoffensifs. En plus d’être illégale, l’adoption d’animaux sauvages entraîne des risques de transmission de diverses maladies.

Vaccination des animaux domestiques

Si vous êtes propriétaire d’un chat ou d’un chien, il est fortement recommandé de le faire vacciner contre la rage, qu’il aille à l’extérieur ou non. La vaccination protège bien les animaux domestiques et diminue les risques de transmission de la rage des animaux à l’humain.

Le plan gouvernemental de lutte contre la rage du raton laveur prévoit l’épandage d’appâts vaccinaux dans les régions de l’Estrie et de la Montérégie. Cette opération consiste à disperser des appâts dans la nature afin de vacciner certains animaux sauvages. Ces animaux consomment les appâts et deviennent protégés contre la rage. Ces appâts sont sécuritaires pour les animaux domestiques, mais ils ne leur sont pas destinés. Consultez un vétérinaire afin de connaître les recommandations de vaccination en vigueur pour protéger efficacement votre animal domestique contre la rage. Assurez-vous de respecter ces recommandations. 

Vaccination des animaux d’élevage

Si vous êtes propriétaire d’animaux d’élevage comme des bœufs, des porcs, des moutons ou des chevaux, consultez un vétérinaire pour savoir si vous devriez les faire vacciner contre la rage.

Signalement d’un animal sauvage suspect

Dans les régions de l’Estrie et de la Montérégie

N’hésitez pas à signaler les animaux sauvages suspects tels que les ratons laveurs, les mouffettes et les renards. Faites-le même si vous n’avez pas été en contact avec ces animaux. Cette mesure vise à empêcher la rage du raton laveur de se répandre dans ces régions.

Un animal sauvage est considéré comme suspect dans l’une ou l’autre des situations suivantes :

  • il est mort, y compris à la suite d’un accident de la route;
  • il présente un des symptômes suivants :
    • il semble très malade;
    • il est mourant;
    • il a l’air désorienté;
    • il est anormalement agressif;
    • il est paralysé.

Vous pouvez faire le signalement au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) de 2 façons :

  • en ligne : en remplissant un court formulaire sur le site gouvernemental sur la rage du raton laveur;
  • par téléphone : en composant le 1 877 346-6763.

Dans les autres régions du Québec 

Le programme de surveillance rehaussée de la rage est limité aux régions de l’Estrie et de la Montérégie. Dans les autres régions, vous pouvez aussi signaler au MFFP les animaux sauvages malades ou mourants qui présentent des symptômes semblables à ceux de la rage. Pour ce faire, composez le 1 877 346-6763.

Particularités

Au Québec, la rage est une maladie à déclaration obligatoire (MADO). Les membres du personnel des laboratoires et les médecins qui détectent un cas de rage ont donc l’obligation d’en informer les autorités de santé publique.

Les vétérinaires doivent aussi déclarer au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) tout cas suspect de rage chez les animaux domestiques.

La rage est un problème majeur dans les pays en voie de développement. Elle cause plus de 60 000 décès par année.

Dernière mise à jour : 15 décembre 2016, 13:50

Avis

Une simple piqûre peut nuire à votre santé! Inscription auprès d'un médecin de famille Consultations publiques sur l'encadrement du cannabis au Québec Rendez-vous santé Québec