Gouvernement du Québec - Dirige vers l'accueil du Portail santé mieux-être
Portail santé mieux-être

Menu principal

Vous êtes ici:Accueil > Conseils et prévention > Réduire le nombre de moustiques dans son environnement

Réduire le nombre de moustiques dans son environnement

Réduire le nombre de moustiques est un bon moyen de se protéger des piqûres de moustiques. Cette mesure permet de prévenir la transmission de certaines maladies, dont l'infection par le virus du Nil occidental (VNO).

Mesures à adopter

Les moustiques se développent dans l'eau. L'eau stagnante, c'est-à-dire qui ne circule pas ou ne bouge pas, est un milieu idéal pour la reproduction des moustiques qui peuvent être porteurs du VNO. Pour réduire le nombre de ces moustiques, éliminez l’eau stagnante et gardez votre environnement propre.

Éliminez l'eau stagnante

  • Enlevez ou videz les chaudières, les barils ou tout autre objet extérieur pouvant contenir de l'eau, comme les vieux pneus.
  • Enlevez l'eau qui s'accumule sur la toile solaire de votre piscine.
  • Nettoyez les gouttières de votre maison.

Gardez votre environnement propre

  • Couvrez vos poubelles.
  • Entretenez votre piscine. Lorsque le système de filtration de votre piscine fonctionne, la circulation de l'eau empêche les moustiques de s'y installer.
  • Installez une moustiquaire sur vos réservoirs d'eau de pluie.
  • Changez régulièrement l'eau de votre abreuvoir à oiseaux.
  • Placez des poissons qui mangent les larves de moustiques dans vos étangs décoratifs.

Utilisation d’insecticides

Un insecticide est un produit qui détruit les insectes, leurs larves et leurs œufs. Au Québec, il est interdit à la population d’utiliser des insecticides toxiques pour les humains, les animaux et l'environnement. Il existe toutefois des insecticides peu toxiques, qui sont offerts en vente libre et qui doivent être utilisés selon les directives du fabricant.

Épandage d’insecticides

Lorsque nécessaire, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) organise des activités d’épandage d’insecticides. Ces activités visent à réduire le nombre d’insectes et à prévenir la transmission de virus, comme le VNO.

Les insecticides ainsi utilisés présentent très peu de risques pour la santé humaine et pour l’environnement. Aucune mesure de protection n’est donc nécessaire pour se protéger contre ces insecticides.

Certaines municipalités font également de l’épandage d’insecticides pour améliorer la qualité de vie de leurs citoyens. Toutefois, ces épandages n’ont pas pour but de prévenir la transmission de virus.

Dernière mise à jour : 08 juin 2016, 13:39

L'information contenue sur le site ne remplace en aucun cas l'avis d'un professionnel de la santé. Si vous avez des questions concernant votre état de santé, appelez Info-Santé 8-1-1 ou consultez un professionnel de la santé.

Menu complémentaire