Gouvernement du Québec - Dirige vers l'accueil du Portail santé mieux-être
Portail santé mieux-être

Menu principal

Vous êtes ici:Accueil > Conseils et prévention > Reconnaître et limiter l'herbe à poux

Reconnaître et limiter l'herbe à poux

L’herbe à poux est une mauvaise herbe très répandue au Québec. Elle est présente de mai à octobre et meurt aux premières gelées à l’automne. À la mi-juillet, l’herbe à poux commence à fleurir et produit du pollen. Le pollen voyage dans l’air sous la forme d’une fine poussière et provoque des réactions allergiques chez les personnes qui y sont sensibles. C’est le cas de plus d’un million de Québécois, de juillet à octobre.

Reconnaître l'herbe à poux

L’herbe à poux est souvent confondue avec l’herbe à la puce. L’apparence de ces deux plantes est toutefois très différente et elles n’ont pas les mêmes conséquences sur la santé. Il est important de savoir les reconnaître.

Herbe à poux Herbe à la puce
Herbe à poux Herbe à la puce

L’apparence et la taille de cette mauvaise herbe varient en fonction de ses stades de croissance, mais elle peut atteindre jusqu’à 1 mètre de hauteur.

On peut la reconnaître grâce à son feuillage dentelé, semblable à celui des carottes.

L'élément responsable des allergies est le pollen, qui cause la rhinite saisonnière.

Cette plante peut atteindre près de 1 mètre de hauteur. 

Ses feuilles ont une bordure lisse ou légèrement découpée. Elles sont lustrées et leur couleur varie : rouge vin au printemps, et vert foncé en été; l’automne, elles sont multicolores. 

La plante contient une sève toxique qui provoque une réaction allergique de la peau.

Repérer l'herbe à poux

L’herbe à poux pousse surtout dans les sols peu fertiles. Elle se trouve principalement :

  • le long des rues et des trottoirs;
  • au bord des routes asphaltées;
  • sur les terrains vagues;
  • sur les terrains en construction;
  • sur les terrains industriels;
  • sur les terrains servant de dépôts à neige. 

Limiter la présence de l’herbe à poux dans votre environnement

Le pollen de l’herbe à poux est la principale cause de la rhinite saisonnière, qui affecte 1 Québécois sur 8. La meilleure façon de diminuer les effets de l’herbe à poux est de l’éliminer de votre environnement. Pour y arriver, vous pouvez :

  • arracher ou tondre l’herbe à poux sur votre terrain;
  • empêcher l’herbe à poux de pousser.

Arracher ou tondre l'herbe à poux

Pour les petits terrains

Sur les petits terrains, tels que les terrains résidentiels, il est préférable d’arracher l’herbe à poux dès que vous la voyez. Vous pouvez effectuer l’arrachage :

  • à la main;
  • en déracinant la plante avec un outil de jardinage, par exemple une binette.

Pour les grands terrains

Sur les terrains de plus grandes dimensions, vous pouvez tondre la plante à l’aide d’une tondeuse à gazon. Pour obtenir de meilleurs résultats, tondez l’herbe à poux 2 fois par année, à la mi-juillet et à la mi-août, afin de réduire au maximum la quantité de pollen qui est libéré.

L’arrachage et la tonte sont 2 méthodes rapides et efficaces pour supprimer l’herbe à poux de votre terrain.

Vous pouvez jeter les plantes arrachées ou coupées avec les ordures. Il n’est pas recommandé de les mettre dans le compost, car les graines d’herbe à poux peuvent le contaminer.

Empêcher l'herbe à poux de pousser

L’herbe à poux pousse difficilement dans les pelouses fournies et fertiles. Pour limiter la présence de l’herbe à poux, vous pouvez : 

  • utiliser du paillis ou des plantes couvre-sol aux endroits où il n’y a pas de pelouse;
  • améliorer la qualité du sol avec un terreau ou de l’engrais;
  • ensemencer le terrain ou y planter d'autres végétaux.

Vous pouvez consulter un conseiller dans un centre jardin pour connaître les produits les mieux adaptés pour empêcher l’herbe à poux de pousser sur votre terrain.

Dernière mise à jour : 09 septembre 2016, 16:00

L'information contenue sur le site ne remplace en aucun cas l'avis d'un professionnel de la santé. Si vous avez des questions concernant votre état de santé, appelez Info-Santé 8-1-1 ou consultez un professionnel de la santé.

Menu complémentaire