Reconnaître et éliminer la berce du Caucase

Description

La berce du Caucase est une plante exotique envahissante et toxique. Elle présente un risque pour la santé et pour l’environnement.

Chez l’humain, le contact avec la sève de la berce du Caucase, combiné avec l’exposition à la lumière (rayons ultraviolets naturels ou artificiels), cause des lésions à la peau. Ces lésions sont semblables à des brûlures. Par ailleurs, quand cette plante croît dans un milieu, elle s’étend rapidement et nuit à la croissance des autres plantes qui y poussent déjà. 

Présence de la berce du Caucase

La berce du Caucase a fait son apparition au Québec en 1990. À ce jour, elle a été observée dans plusieurs régions :

  • Bas-Saint-Laurent;
  • Capitale-Nationale;
  • Chaudière-Appalaches;
  • Estrie;
  • Lanaudière;
  • Laurentides;
  • Laval;
  • Mauricie et Centre-du-Québec;
  • Montérégie;
  • Montréal;
  • Outaouais;
  • Saguenay–Lac-Saint-Jean.

La berce du Caucase pousse dans les milieux frais et humides, comme :

  • le long des berges des cours d’eau;
  • le long des fossés;
  • le long des chemins de fer;
  • le long des routes;
  • dans les prés;
  • dans les terrains vagues.

Reconnaître la berce du Caucase

Il est important de savoir identifier la berce du Caucase afin d’éviter le plus possible les contacts avec cette plante. La berce du Caucase possède les caractéristiques suivantes :

Dimensions de la plante adulte :

Dimensions de la plante adulte.

Source : DSP Capitale-Nationale

  • la plante peut mesurer de 2 à 5 mètres de hauteur;
  • après avoir été tondue ou fauchée, elle peut mesurer de 30 cm à 1 mètre;
  • ses feuilles peuvent atteindre 1,5 mètre de largeur et 3 mètres de longueur.

Fleurs :

Fleurs.

Source : MAPAQ

  • les fleurs sont blanches;
  • elles poussent sur une même tige, en formant des ensembles de fleurs de forme arrondie, appelées ombelles;
  • chaque ombelle mesure de 25 à 50 cm de diamètre.

Tige :

Tige.

Source : MAPAQ

  • elle est très robuste et creuse;
  • elle mesure de 4 à 10 cm de diamètre;
  • elle est recouverte de poils blancs rudes, éparpillés sur toute la tige mais surtout présents à la base de la tige des feuilles
  • elle présente de nombreuses taches de couleur rouge framboise à violet, étendues et bien définies.

Feuilles :

Feuilles.

Source : MAPAQ

  • elles se divisent en 1 à 3 feuilles plus petites, profondément découpées et pointues.

Envers des feuilles :

Envers des feuilles.

Source : MAPAQ

  • il est lisse ou légèrement écailleux.

Distinguer la berce du Caucase et la berce laineuse, ou grande berce

Il est important de ne pas confondre la berce du Caucase avec la berce laineuse.

La berce laineuse, aussi appelée grande berce, ressemble beaucoup à la berce du Caucase. Cependant, la berce laineuse n’est pas envahissante. Elle ne pose pas de risque pour l’environnement.

  • La berce laineuse est une plante indigène du Québec, c’est-à-dire que la plante est originaire du Québec.
  • La berce laineuse ne dépasse pas 3 mètres de hauteur.
  • Chaque ombelle mesure de 15 à 20 cm de diamètre.
  • Sa tige est entièrement recouverte de poils blancs, souples et d’aspect feutré.
  • Certaines parties de la tige peuvent avoir une nuance de rouge. Les taches ne sont pas aussi colorées que pour la berce du Caucase.
  • L’envers des feuilles a une texture feutrée, abondamment recouverte de poils blancs, souples et laineux.

Fleurs de la berce laineuse. Feuilles de la berce laineuse. Tige de la berce laineuse. Tige de la berce laineuse. Envers des feuilles de la berce laineuse.

Source : MAPAQ. Cliquer sur les images pour agrandir.

Reconnaître les lésions causées par la berce du Caucase

La sève de la berce du Caucase contient des substances toxiques qui sont activées par les rayons du soleil et aussi par les rayons UV artificiels. L’exposition à la lumière cause une inflammation de la peau qui est entrée en contact avec la sève de la berce du Caucase. Cette inflammation se caractérise par :

  • une rougeur et une enflure de la peau;
  • des cloques et des ampoules;
  • des brûlures superficielles ou plus graves (1er ou 2e degré).

Pour connaître les mesures à prendre si votre peau est venue en contact avec la sève de cette plante, consultez la section Traitements de la page Brûlures causées par la berce du Caucase.

Éliminer la berce du Caucase

Étant donné les effets nuisibles de la berce du Caucase sur l’environnement et la santé publique, il est très important d’empêcher cette plante de s’étendre.

Évitez donc de la semer, de la planter, de la multiplier ou de la transporter.

Avant de prendre des mesures de lutte contre la berce du Caucase, vous devez toutefois prendre soin :

Manipulation de la plante

Si vous devez manipuler la berce du Caucase, protégez-vous adéquatement :

  • Couvrez toutes les parties de votre corps avec des vêtements non-absorbants (matériaux synthétiques et imperméables) : pantalon, chandail à manches longues, gants en caoutchouc recouvrant le poignet et l’avant-bras.
  • Portez une attention particulière aux extrémités de vos vêtements : protégez bien vos poignets, vos chevilles et votre cou.
  • Protégez-vous les yeux et le visage avec une visière.

Lutte contre la berce du Caucase

Plantes poussant de façon isolée ou recouvrant une petite surface de terrain  

  • Vous pouvez couper la racine des jeunes plantes avec une pelle ronde bien affutée. Commencez dès le début du printemps et répétez l’action toutes les 2 semaines, afin d’épuiser les plantes.
  • Répétez les coupes chaque année, pendant plusieurs années, afin d’éliminer totalement les plantes.
  • Utilisez un appareil qui tourne et qui mélange la terre, comme un rotoculteur, pour éliminer les petits plants en forte densité.
  • Vous pouvez recouvrir  le secteur avec une toile géotextile après avoir éliminé les plantes lorsque la colonie n’est pas trop importante et que le terrain ne présente pas trop de contraintes, afin de limiter les repousses.  

Plantes adultes ou recouvrant de grandes surfaces de terrain

  • Faites une coupe à environ 15 cm du sol.
  • Répétez au moins de 2 à 3 fois au cours du printemps.
  • Coupez la racine à une profondeur d’environ 20 cm sous la surface du sol. Utilisez une pelle ronde bien affutée.
  • Travaillez le sol, par exemple en le labourant à une profondeur d’environ 24 cm. Cela limitera la repousse des plantes.
  • Faites sécher les plants coupés.
  • Si les plantes portent des graines, évitez de les disperser.
  • Détruisez les ombelles en les plaçant dans des sacs en plastique robustes et parfaitement fermés. Laissez les sacs au soleil pendant au moins une semaine.
  • Ne compostez aucune partie de la plante.
  • Pour éviter que la berce du Caucase envahisse de nouveau votre terrain, vous pouvez planter de nouvelles plantes dans le secteur traité. Choisissez de préférence des plantes originaires de votre région qui poussent rapidement. Informez-vous auprès de votre centre jardin local.

Mesures chimiques

  • L’emploi d’herbicides ou de moyens de lutte chimique sont des solutions à considérer en dernier recours seulement.
  • Si vous envisagez d’utiliser des moyens de lutte chimique, faites appel à un expert ou à une entreprise spécialisée. Vous éviterez ainsi de nuire à votre santé ou à l’environnement.

Après la manipulation

  • Enlevez vos vêtements et retirez vos gants en les retournant à l’envers.
  • Évitez que les vêtements que vous avez portés pendant la manipulation touchent d’autres objets ou vêtements, pour ne pas les contaminer avec la sève.
  • Lavez vos vêtements à la machine avant de les porter à nouveau.
  • Lavez à l’eau et au savon les outils qui sont venus en contact avec la sève de la plante, comme le sécateur et la débroussailleuse.
  • Lavez-vous les mains et le visage avec de l’eau et du savon.

Autres précautions

Appelez Info-Santé 811 :

  • si vous croyez avoir été en contact avec la berce du Caucase;
  • si vous désirez plus d’information sur les mesures à prendre en cas de contact.

Communiquez avec votre municipalité ou avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques au 1 800 561-1616 :

  • pour obtenir des renseignements concernant les mesures de lutte ou d’élimination;
  • pour signaler la présence de la berce du Caucase.

Est-ce que l'information de cette page vous a été utile?


  

Dernière mise à jour : 26 juin 2017, 13:26

Avis

Cannabis... Votre ado est curieux? Dépendances Inscription auprès d'un médecin de famille Les troubles anxieux existent. Les solutions aussi.