Gouvernement du Québec - Dirige vers l'accueil du Portail santé mieux-être
Portail santé mieux-être

Menu principal

Vous êtes ici:Accueil > Conseils et prévention > Les enfants et l'alimentation

Les enfants et l'alimentation

Description

Dès la naissance et durant l’enfance, les enfants découvrent peu à peu les différentes odeurs, les textures et les saveurs des aliments. Ce parcours est rempli de découvertes et il présente parfois certaines difficultés.

Selon leur âge, les enfants peuvent adopter différents comportements face aux aliments qui leur sont offerts. Ces changements de comportement sont temporaires et ils font partie du processus normal de développement des enfants. Par exemple, certains enfants n’aimeront pas certains aliments nutritifs qui leur sont offerts. D’autres refuseront même catégoriquement des aliments qu’ils avaient l’habitude de manger avec appétit. Il faut que l’enfant goûte plusieurs fois un aliment, soit en moyenne de 10 à 15 fois, avant qu’il en apprivoise le goût et qu’il le mange avec plaisir.

Proposez à votre enfant des aliments variés et nutritifs

Il est important d’offrir à votre enfant une variété d’aliments nutritifs. Le nombre de portions varie en fonction de l’âge de l’enfant. Pour connaître le nombre de portions de chacun des 4 groupes alimentaires dont votre enfant a besoin chaque jour, consultez la section sur le Guide alimentaire canadien.

Aussi, faites-le participer à la préparation des repas. Il sera porté à goûter les mets qu’il a préparés et il sera fier de lui.

Au dîner et au souper, assurez-vous que l’assiette de votre enfant ressemble à ceci :

Représentation de la division d'une assiette selon les groupes alimentaires.Source : Ministère de la Famille Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.

L'assiette devrait ainsi être divisée en 3 parties égales :

  • Un tiers de l'assiette contient des légumes. Privilégiez les légumes verts et orangés.
  • Un tiers contient des produits céréaliers, dont au moins la moitié sont faits de grains entiers;
  • Un tiers contient de la viande ou des substituts. Optez plus souvent pour des substituts comme du tofu ou des légumineuses et des poissons.

Le dessert devrait être composé de produits laitiers ou de fruits. L'eau ou le lait devrait être les deux boissons privilégiées lors des repas.

Respectez les signaux de faim et de satiété de votre enfant

Dès la naissance, les enfants ressentent la faim et la satiété, c’est-à-dire le sentiment d’avoir suffisamment mangé. Il est important de reconnaître et de respecter les signes que votre enfant vous envoie.

Un enfant démontre qu’il a faim quand :

  • il mordille sa main;
  • il dit qu’il a faim;
  • il dit avoir une sensation de brûlure à l’intérieur du ventre;
  • il a de la difficulté à se concentrer;
  • il est particulièrement irritable;
  • son ventre gargouille.

Un enfant démontre qu’il a suffisamment mangé quand :

  • il tourne la tête;
  • il repousse le biberon ou la cuillère avec la langue;
  • il dit qu’il n’a plus faim;
  • il dit que son ventre est plein;
  • il démontre moins d’intérêt pour son repas ou il joue avec la nourriture;
  • il veut se lever, aller jouer ou faire autre chose.

Il se peut que vous soyez inquiet lorsque votre enfant mange moins que d’habitude. Rappelez-vous qu’il ne se laissera pas mourir de faim et qu’il est normal que l’appétit d’un enfant varie d’une journée à l’autre. Il est donc inutile de faire des pressions pour qu’il mange davantage, de le réprimander ou de manifester de l’exaspération.

Partagez les responsabilités alimentaires avec votre enfant

Le partage des responsabilités entre votre enfant et vous lui permet d’être à l’écoute de ses signaux de faim et de satiété. De plus, cela favorise le développement d’une relation saine avec la nourriture.

Vous déterminez :

  • le  et le quand, soit le lieu et le moment des repas et des collations;
  • le quoi, soit quels seront les aliments et les mets qui seront servis.

Votre enfant détermine :

  • le combien, soit la quantité d’aliments qu’il mangera, selon son appétit et ses préférences.

S’il ne termine pas son assiette, ne le forcez pas à manger davantage. N’utilisez pas non plus les aliments en guise de récompense, de punition ou comme moyen de négociation. Par exemple, ne le privez pas de dessert s’il ne mange pas ses légumes ou ne l’empêchez pas d’aller jouer dehors s’il ne mange pas son poulet.

En effet, la restriction ou l’utilisation d’aliments comme récompense peut augmenter l’attrait et l’appréciation de ceux-ci. Pour les enfants, ce qui est interdit est souvent plus attrayant que ce qui est permis. Lorsque l’enfant est en quelque sorte forcé à manger des aliments qu’il refuse, cela peut représenter pour lui une punition et sa préférence pour cet aliment risque de diminuer davantage. Utiliser les aliments comme récompense ou punition risque de générer un sentiment de culpabilité chez l’enfant.

Néophobie alimentaire ou refus de goûter à certains aliments

Il peut arriver que votre enfant refuse de goûter certains aliments, qu’il trie les aliments mélangés ou qu’il les examine longuement. Cette réaction s’appelle la néophobie alimentaire et elle est tout à fait normale. C’est une façon pour l’enfant de réagir à sa peur face à des aliments qu’il connaît peu. La néophobie alimentaire s’atténue au fil du temps.

Mangez en famille avec plaisir

Manger des repas nutritifs en famille et avoir du plaisir à table amène généralement les enfants à développer de saines habitudes alimentaires. Les repas et les collations sont des occasions idéales pour passer du bon temps en famille, rire et s’amuser. Vous pouvez faire en sorte que l’ambiance des repas soit agréable, par exemple en évitant la chicane à table et en fermant la télévision.

Puisque vous êtes un modèle pour vos enfants, consommez avec intérêt, curiosité et enthousiasme les mêmes aliments que vos enfants. Parlez en bien des aliments servis. Les enfants ont tendance à être plus ouverts face un aliment lorsque leurs parents, leurs frères, leurs sœurs ou leurs amis consomment cet aliment en même temps qu’eux.

Sites d'intérêt

Vous pouvez obtenir des renseignements complémentaires sur l’alimentation des enfants en consultant les sites Web suivants :

Sites d’information générale

Sites sur les préférences et la néophobie alimentaires

Dernière mise à jour : 29 novembre 2016, 12:53

L'information contenue sur le site ne remplace en aucun cas l'avis d'un professionnel de la santé. Si vous avez des questions concernant votre état de santé, appelez Info-Santé 8-1-1 ou consultez un professionnel de la santé.

Menu complémentaire