Connaître les drogues et leurs effets

Encadrement du cannabis au Québec‎

Dans le contexte où le gouvernement fédéral s’est engagé à légaliser le cannabis, le Gouvernement du Québec a pris acte du projet de loi déposé le 13 avril 2017. Un projet de loi-cadre a été déposé à l’automne 2017. Pour plus d'information, visitez encadrementcannabis.gouv.qc.ca Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre..

Cocaïne

Description

La cocaïne est une drogue d’origine naturelle. Elle est extraite des feuilles du coca, un petit arbre cultivé en Amérique du Sud, en Indonésie et dans l’est de l’Afrique. 

La cocaïne se trouve sous 2 formes :

  • la cocaïne comme telle;
  • le crack (cocaïne chauffée avec du bicarbonate de soude et de l’eau).
Appellations courantes Apparence  Particularités
  • Coke
  • Poudre
  • Coco
  • Coca
  • Snow
  • Poudre blanche

La cocaïne est reniflée, fumée ou injectée par voie intraveineuse.

  • Crack
  • Petite roche

Le crack est chauffé puis inhalé (aspiré).

Effets de la cocaïne

Les effets recherchés par une personne qui consomme de la cocaïne peuvent être les suivants :

  • euphorie;
  • impression de puissance;
  • absence de fatigue, d’appétit et de douleur.

Risques liés à la consommation de cocaïne et conséquences possibles

Conséquences physiques et psychologiques

Après l’euphorie, la personne passe par une période d’anxiété qui s’accompagne d’une sensation de malaise.

La consommation de cocaïne peut aussi causer :

  • la perturbation du sommeil;
  • des comportements bizarres ou violents, de l’irritabilité;
  • de la panique, de l’angoisse;
  • une altération du jugement;
  • de la paranoïa, des hallucinations;
  • du délire;
  • une perte de poids;
  • des saignements de nez;
  • des maladies ou infections liées à la consommation par injection ou inhalation;
  • une accélération du pouls;
  • de l’hypertension.

Les produits toxiques utilisés pour « couper » (mélanger) la cocaïne, tels que le lévamisole (vermifuge animal), peuvent entraîner des effets graves pour la santé.

Une personne qui consomme de la cocaïne de façon répétée ou en trop grande quantité peut ressentir certains effets :

  • troubles de l’érection (dysfonction érectile), chez certains usagers;
  • agitation, hyperactivité;
  • tremblements;
  • fièvre;
  • confusion;
  • délire;
  • convulsions (raideur du corps et contractions saccadées et involontaires des muscles);
  • insuffisance rénale;
  • paranoïa;
  • troubles cardiaques (infarctus);
  • coma;
  • accident vasculaire cérébral (AVC);
  • mort.

Après avoir consommé de la cocaïne, une personne peut en renifler une autre « ligne » (dose) pour éviter de vivre la période d’anxiété qui suit l’euphorie du début. Cependant, plus elle consomme, plus elle ressent de l’anxiété.

La consommation de crack produit une euphorie aussi vite que 10 secondes après l’aspiration d’une seule bouffée. L’euphorie ne dure toutefois que de 5 à 10 minutes. Elle est suivie d’une période d’anxiété encore plus désagréable que celle qui suit la consommation de cocaïne. La personne ressent alors le besoin de reprendre rapidement une nouvelle dose de crack.

Le consommateur de cocaïne et de crack peut dépenser quotidiennement de fortes sommes d’argent.

Dépendance

La cocaïne et le crack provoquent une dépendance psychologique importante. Pour en savoir plus, consultez la section Dépendance de la page Problèmes liés à la consommation d’alcool ou de drogues.

Aide et ressources

Est-ce que l'information de cette page vous a été utile?


  

Dernière mise à jour : 13 septembre 2017, 09:43

Avis

Dépendances Rendez-vous santé Québec Les troubles anxieux existent. Les solutions aussi. Carnet santé Québec