Gouvernement du Québec - Dirige vers l'accueil du Portail santé mieux-être
Portail santé mieux-être

Menu principal

Vous êtes ici:Accueil > Conseils et prévention > Bronzage

Bronzage

Description

Le bronzage se caractérise par une coloration brunâtre de la peau. Cette coloration se produit sous l’effet des rayons ultraviolets (UV) émis par le soleil ou les lampes de bronzage. Elle est causée par la formation dans la peau d’un pigment noir appelé mélanine.

La mélanine absorbe les rayons UV. La formation de mélanine est donc une réaction naturelle de protection de la peau contre les rayons UV. Le bronzage qui en résulte est un signe que la peau a réagi après avoir subi des dommages cellulaires profonds. C’est pourquoi une peau bronzée ne doit pas être associée à la santé et à la beauté.

Les rayons UV et leurs impacts

Le soleil est essentiel à la vie. Toutefois, une exposition excessive aux rayons UV qu’il émet peut être néfaste pour la santé.

Les rayons UV produisant le bronzage sont les UVB et les UVA.

Rayons UVB

Les rayons UVB ne pénètrent pas profondément la peau, car ils sont généralement bloqués par l’épiderme, la première couche de la peau. Ils provoquent de la rougeur et des brûlures, aussi appelées « coups de soleil ».

Les rayons UVB provoquent la formation de nouvelle mélanine dans la peau. Ils produisent un bronzage « retardé », c’est-à-dire un bronzage qui apparaît de 48 à 72 heures après l’exposition aux rayons.

Le soleil constitue la principale source de rayons UVB. Les lampes de bronzage artificiel peuvent en émettre aussi, mais en plus faible quantité.

Rayons UVA

Les rayons UVA pénètrent profondément la peau, endommageant ainsi les fibres d’élastine et de collagène. Ces fibres rendent la peau souple et élastique.

Contrairement aux rayons UVB, les rayons UVA ne causent pas la formation de nouvelle mélanine. Ils activent plutôt la mélanine déjà présente dans la peau, rendant celle-ci plus bronzée.

Les rayons UVA font bronzer la peau sans provoquer de brûlures. Pour cette raison, les lampes de bronzage artificiel émettent principalement des rayons UVA.

Le bronzage produit sous l’effet des rayons UVA apparaît dans les minutes suivant l’exposition, mais disparaît rapidement.

Pénétration des rayons UV dans les couches de la peau

Pénétration des rayons UV dans les couches de la peau

Les impacts

En plus de provoquer des brûlures, les rayons UV peuvent causer des dommages qui s’accumulent au fil du temps. Ces dommages peuvent entraîner des conséquences, telles que :

  • le vieillissement accéléré de la peau (apparition de rides);
  • des taches brunes;
  • des lésions aux yeux, telles que des cataractes;
  • l’affaiblissement du système immunitaire;
  • le développement de cancers de la peau.

Les rayons UV peuvent également entraîner l’apparition de couperose, aussi appelée rosacée. La couperose est une maladie de la peau qui touche surtout le visage. Elle se manifeste par l’apparition de plaques rouges.

Les personnes qui produisent naturellement moins de mélanine sont plus à risque de subir ces dommages. Elles se caractérisent par :

  • une peau pâle;
  • des yeux bleus;
  • ou des cheveux blonds ou roux.

Par ailleurs, comme la couche d’ozone qui contribue à nous protéger s’amincit, il devient de plus en plus nécessaire de se protéger du soleil et des rayons UV.

Augmentation des cas de cancers de la peau

Les rayons UV causent le cancer, qu’ils proviennent du soleil ou des lampes de bronzage artificiel.

La Société canadienne du cancer  a estimé qu’en 2014, plus de 82 000 personnes recevraient un diagnostic de cancer de la peau au Canada et que près de 1500 personnes en décéderaient.

Le mélanome, le plus meurtrier

Le mélanome constitue le type de cancer de la peau le plus meurtrier. Il est l’un des cancers les plus fréquents chez les jeunes adultes.

Au Québec, le nombre de cas de mélanome a plus que doublé depuis 1990. Cette augmentation n’est pas étrangère à la hausse de la fréquentation des salons de bronzage, particulièrement chez les jeunes femmes. En effet, l’exposition aux rayons UV des appareils de bronzage artificiel avant l’âge de 35 ans augmente de 59 % le risque de développer un mélanome.

Trois vérités sur le bronzage en salon

1. Le bronzage en salon est aussi risqué que le bronzage au soleil

La pratique du bronzage artificiel est particulièrement dommageable pour la peau. Contrairement à la croyance populaire, le bronzage en salon n’est pas plus sécuritaire que le bronzage au soleil.

Les rayons UV des lits de bronzage peuvent être de 10 à 15 fois plus intenses que ceux du soleil. Une exposition de 20 minutes dans un lit de bronzage équivaut à passer jusqu’à 2 heures à la plage sous le chaud soleil de midi.

Les salons de bronzage utilisent principalement des rayons UVA. Comme les rayons UVA produisent un bronzage qui disparaît rapidement, les personnes qui se font bronzer en salon sont alors incitées à y retourner fréquemment pour maintenir leur bronzage. De plus, les rayons UVA créent un faux sentiment de sécurité en n’occasionnant généralement pas de brûlures.

2. Le bronzage en salon ne permet pas de « se faire un fond »

Plusieurs personnes croient que se faire bronzer avant de partir dans le Sud préparera leur peau à affronter les rayons du soleil. Cependant, le bronzage artificiel n’offre pas de protection efficace contre les coups de soleil éventuels.

En effet, un bronzage ne procure qu’un faible facteur de protection solaire (FPS) de 2 à 4, alors que l’utilisation d’un écran solaire ayant un FPS de 30 ou plus est recommandée.

Les seuls moyens d’éviter un coup de soleil sont :

  • de porter des vêtements protecteurs, tels qu’un chapeau à large bord et un chandail à manches longues;
  • de rester à l’ombre;
  • d’utiliser une crème solaire.

Pour en savoir plus sur les mesures de protection contre le soleil, vous pouvez consulter la page Se protéger du soleil et des rayons UV.

3. Le bronzage en salon ne permet pas de combler un manque de vitamine D

La vitamine D est essentielle à la santé. La peau produit la vitamine D sous l’action des rayons UVB seulement.

Les rayons UVA émis par les appareils de bronzage ne permettent pas la production de vitamine D par la peau.

Une simple exposition aux rayons du soleil durant 5 à 15 minutes par jour suffit pour conserver un apport adéquat en vitamine D.

Par ailleurs, la vitamine D se retrouve dans plusieurs types d’aliments, comme :

  • le lait et d’autres produits laitiers;
  • les poissons gras tels que le saumon, la truite et le maquereau;
  • le jaune d’œuf.

Des suppléments de vitamine D sont aussi offerts en vente libre en pharmacie. Ils sont recommandés pour certaines personnes, dont les personnes âgées, pour lesquelles la production de vitamine D par la peau est moins efficace.

Salons de bronzage interdits aux moins de 18 ans

Depuis le 11 février 2013 au Québec, une loi interdit aux jeunes de moins de 18 ans de se faire bronzer dans les salons de bronzage.

Cette loi a été adoptée suivant les résultats des récentes études scientifiques démontrant clairement les dangers du bronzage artificiel pour la santé.

Pour en savoir plus, vous pouvez appeler au 1 855 RAYON-UV (729-6688) ou consulter la Loi visant à prévenir les cancers de la peau causés par le bronzage artificiel Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..

Dernière mise à jour : 28 juin 2016, 11:47

L'information contenue sur le site ne remplace en aucun cas l'avis d'un professionnel de la santé. Si vous avez des questions concernant votre état de santé, appelez Info-Santé 8-1-1 ou consultez un professionnel de la santé.

Menu complémentaire