Pesticides et risques pour la santé

Effets toxiques des pesticides

Une exposition importante aux pesticides peut provoquer 2 types d’intoxication :

Intoxication aiguë

L’intoxication aiguë se manifeste généralement immédiatement ou peu de temps après une exposition ponctuelle ou de courte durée aux pesticides. Les cas peuvent survenir, par exemple, lorsque de jeunes enfants ont accès à des produits toxiques mal entreposés, ou lorsque des adultes manipulent des pesticides de façon négligente. Le degré de gravité de l’intoxication aiguë dépend de conditions telles que :

  • la toxicité du pesticide;
  • la quantité et la concentration de l’ingrédient actif du produit;
  • la voie d’exposition.

Symptômes ou signes d’intoxication aiguë

Les symptômes ou signes les plus fréquents lors d’une intoxication aiguë aux pesticides sont les suivants :

  • maux de tête;
  • nausées;
  • vomissements;
  • étourdissements;
  • fatigue;
  • perte d’appétit;
  • irritation des yeux ou de la peau à l’endroit qui a été en contact avec le produit.

Intoxication chronique

Des effets toxiques peuvent aussi survenir à la suite de l’exposition répétée pendant des jours, des mois ou des années, à de faibles doses de pesticides. Il s’agit alors d’une intoxication chronique.

Symptômes ou signes d’intoxication chronique

Les principaux symptômes ou signes possibles d’une intoxication chronique sont :

  • fatigue;
  • maux de tête fréquents;
  • manque d’appétit;
  • perte de poids.

Autres risques d’effets toxiques à long terme

Certaines études scientifiques lient les pesticides à d’autres risques d’effets toxiques possibles, mais plus rares. Le risque de cancer en est un exemple.

L’Organisation mondiale de la santé et le Centre international de recherche sur le cancer, qui lui est rattaché, ont classé certains pesticides comme « probablement » ou « possiblement » cancérogènes. Santé Canada réévalue donc ces pesticides pour déterminer le risque que leur emploi peut entraîner, dans les conditions d’utilisation qui prévalent au Canada. À la suite de cette réévaluation, les pesticides en question pourraient faire l’objet de mesures de restriction, comme des autorisations d’usage limitées ou leur retrait du marché.

D’autres risques possibles d’effets à long terme de certains pesticides font l’objet d’études. Ces risques concernent :

  • la reproduction;
  • le développement du fœtus, notamment son système nerveux;
  • l’équilibre hormonal;
  • le système immunitaire.

Si ces risques sont confirmés, Santé Canada réévaluera aussi l’homologation Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre. des produits en cause.

Est-ce que l'information de cette page vous a été utile?


  

Dernière mise à jour : 01 août 2017, 14:43

Avis

Cannabis... Votre ado est curieux? Dépendances Carnet santé Québec Les troubles anxieux existent. Les solutions aussi.